Article paru dans "Mon Quotidien"mquo4638_8_800.870oml ok 4.jpg

Quels animaux sous-marins sont les plus difficiles à filmer ?

 

Air. « Tous les animaux sauvages sont difficiles à filmer.Ils ne sont pas habitués à l’homme et ont peur. En plus, quand on filme sous l’eau, le temps est limité à la quantité d’air dans la bouteille. Parfois, je plonge 5 ou 6 jours de suite sans avoir une bonne image et, le sixième jour, je fais une rencontre extraordinaire! »

Cachalots. « Je reviens de l’île Maurice (océan indien). J’ai réussi à filmer des cachalots .

 Ce mammifère est difficile à trouver.Il vit en groupe, fait de petits jets mais les vagues empêchent de le localiser rapidement. »

Territoire. « Je ne me mets jamais directement face à l’animal pour le filmer. Je suis sur son territoire j’attends donc qu’il m’accepte. Il arrive aussi, parfois, qu’il soit joueur et qu’il s’approche de moi »

Bulles. «Je plonge parfois avec un matériel spécial qui ne fait pas de bulles quand je respire. L’animal est alors moins effrayé. J’ai aussi filmé des raies mantas de nuit, grâce à un éclairage spécial.cela a fait venir le plancton, puis des petits poissons et enfin les raies.J’avais reconstitué une chaine alimentaire :chacun venait manger l’autre ! »

                                                      Entretien réalisé par R.Botte

 

 

11 avril 2012

Posté dans: Articles de presse